Home                                Suivant

La ligne en pratique

Les navires :

Le Côte d’Albâtre et le Seven Sisters sont deux car-ferries identiques (sister-ships) fabriqués pour la ligne Dieppe-Newhaven par les chantiers navals Barreras de Vigo en Espagne pour le compte de l’armateur « Transmanche Ferries », propriété du Conseil Départemental de Seine Maritime.

SEVEN SISTERS

Ils ont été mis en service en 2006. D’une longueur hors tout de 142,45 mètres, d’une largeur de 24.7 mètres, ils sont propulsés par 2 moteurs Wärtsila de 9450 KW (12848 cv) de puissance permettant une vitesse maximale de 23 nœuds (42km/h) et une vitesse de croisière de 18 nœuds (33km/h)

Pour les manœuvres de port, les navires disposent de 2 propulseurs d’étrave de marque Kamewa d’une puissance de 1300 KW chacun (1767 cv).

Ces navires peuvent transporter 600 passagers et 50 membres d’équipage ainsi que 120 voitures et 50 poids-lourds dans la version mixte, fret et passagers. Ils possèdent huit ponts dont un pont promenade extérieur.

Les aménagements passagers et équipages se situent aux niveaux 6 et 7. On y trouve le bureau d’accueil et d’information, les salons, la cafétéria, le bar, la boutique et les cabines.

SS-coque-16

Les ponts 3, 4 et 5 sont les garages destinés à recevoir les véhicules de tourisme, les autocars et les poids lourds. Les ponts inférieurs contiennent la salle des machines, les soutes et les ballasts.

Ces navires offrent un remarquable confort et tenue à la mer, grâce aux stabilisateurs qui devront être rétractés avant la rentrée dans les jetées. Rares sont les conditions météo qui risquent d’empêcher la traversée.

Ces bateaux sont exploités dans le cadre d’une délégation de service publique (DSP), actuellement par la compagnie danoise DFDS, une des premières compagnies de passagers et fret européenne.

Réservation et achat des billets

Actuellement, les prix varient en fonction de la fréquentation potentielle et constatée (yield management) et l’intérêt consiste à réserver d’avance.

Notez cependant que le prix du passage « piéton » reste pratiquement constant (actuellement 38 euros aller/retour), à comparer avec un A/R en train entre Dieppe et Paris, à 64 € en 2nd classe.

Les réservations peuvent être faites sur internet : http://goo.gl/x9CGZK

Mais si vous bénéficiez d’une réduction par exemple celle pour les seniors (20%) ou celle des groupes il est primordial d’appeler le « call center ».

0800 650 100 (fr)

0800 917 1201(uk)

De même, en cas d’impossibilité de réserver des passages piétons alors que des passages voitures sont possibles, tentez votre chance auprès du « call center » ou au comptoir du terminal …

N’oubliez pas de donner votre numéro de portable car, en cas de problèmes (météo par exemple) vous serez prévenu par SMS.

 

L'enregistrement et l'embarquement

Les passagers, voitures et piétons doivent se présenter une heure avant l’heure du départ. En cas de retard, il est recommandé d’appeler le terminal au 02 32 14 52 03

Les conditions météo et techniques peuvent altérer les horaires.

Pour plus d'info http://www.dfdsseaways.fr/services-ferry-passager/infos-trafic/.

Il est possible aussi voir la position du ferry sur le web

Sur votre smartphone chargez l’appli MarineTraffic.
http://www.marinetraffic.com/ais/home
 (les bateaux passagers sont en bleu sur le plan)

N'oubliez pas de vous munir des papiers d’identité pour les adultes et enfants. Voir le site DFDS. http://goo.gl/4ZaWBC

Si vous êtes en voiture, les hôtesses vous donneront un numéro de file d’embarquement en fonction du type de véhicule, afin d'optimiser l’embarquement.

Pour les piétons, les bagages importants seront pris en charge au terminal par DFDS, mais à l’arrivée, un délai supplémentaire sera nécessaire pour les récupérer.

Seuls les sacs et affaires  personnels peuvent être  tolérés à bord .

 

Pour les automobilistes :

Laissez les bagages dans la voiture

Serrez le frein à main et enclenchez une vitesse

Coupez l’alarme (elle risque de s’activer avec la houle et de vider la batterie)

Fermez les fenêtres (entrouverte si un chien reste dedans)

Fermez les portes à clef

NB : vous ne serez autorisé à retourner à votre voiture pendant la traversée qu’avec un membre d’équipage.

La traversée

La traversée dure normalement quatre heures de quai à quai, mais peut varier selon les conditions météo et certains horaires.

La distance en ligne droite Dieppe-Newhaven est de 67 miles nautiques (124 kms).

L’itinéraire habituel longe un peu plus les côtes anglaises (les falaises Seven Sisters) que celles du côté français.

L’itinéraire Dieppe-Newhaven coupe perpendiculairement l’abondante circulation navale entre l’Atlantique et la mer du Nord. Ce trafic est régulé dans le sens Nord-Sud par un « rail » descendant longeant la côte anglaise ; le « rail » montant est situé entre « mid-channel » et ce « rail » descendant.

 

Ainsi, en partant de Dieppe, on croisera très peu de bateaux jusqu’à la moitié de la traversée. Ensuite, le ferry devra slalomer entre cargos, porte-containers, vraquiers à l’aide de radars sophistiqués, comparables à ceux des aiguilleurs du ciel.

Nous vous conseillons de vous munir d’un vêtement chaud (la température à bord est souvent assez fraiche) et d’un bonnet si vous voulez aller vous promener sur le pont. La nuit, une couverture est souvent appréciée. Non fournies par DFDS sauf en cabine.

Pour votre ordinateur, quelques prises électriques de type françaises sont disponibles, (adaptateur en vente à la boutique à bord)

Pour appeler la France de la Grande Bretagne, tapez +33 et votre numéro en supprimant le 0 de votre numéro habituel. Pour appeler l’Angleterre depuis la France ce sera +44 d’abord…

Un appareil de change au niveau du bar vous permettra de changer vos € ou vos £. Cash only!

Vous trouverez évidemment à bord un bar (avec petite restauration), une cafétéria, des jeux et une boutique dont les horaires d’ouverture sont annoncés par haut-parleur et des locations de DVD.

50 cabines de quatre lits avec WC/douches sont disponibles. Il est préférable de les réserver lors de l’achat de votre billet.

Les prix des cabines, varient suivant les horaires, mais franchement c’est un réel confort pour les traversées de nuit et particulièrement par mauvais temps.

Si vous avez le mal de mer, prévoyez des comprimés (mais attention à ne pas conduire après…) et demandez des sacs disponibles à l’accueil ou au bar. Quelques conseils : ne soyez pas à jeun, mangez normalement (certains recommandent de la mie de pain, une pomme …)

Ne bougez pas trop, relaxez-vous, allongez-vous si possible. Trouvez une place au milieu du bateau, le plus bas possible, ne regardez pas le sillage, couvrez-vous bien. Il existe à la boutique des bracelets contre le mal de mer (efficacité à vérifier) mais le mieux est d’arriver à l’embarquement bien reposé et détendu.

On débarque….

Pour éviter de polluer, attendez pour démarrer votre moteur et faites-le au dernier moment. Si, par hasard, votre batterie est défaillante, un chariot de démarrage est disponible à bord. L’équipage vous aidera une fois les autres véhicules sortis.

A Newhaven, les temps de débarquement peuvent parfois être retardés par les contrôles des services de l’immigration qui doivent maintenant scanner les pièces d’identité.

A Dieppe, les débarquements par quatre rampes simultanées et un contrôle filtrant de douane permet d’espérer de sortir du terminal en un quart d’heure.

A tout moment de l’année, l’heure anglaise est en retard d’une heure par rapport à l’heure française, quand il est 11heures en France il n’est que 10 heures en Angleterre. Tous les départs et les arrivées se font en heure locale.